L'Avenir Aquitain
AA
Accueil > En direct de la Nouvelle-Aquitaine :
47

Lot-et-Garonne : « s’approvisionner local est un gage de qualité »

Commerce Romain Bolis, jeune boucher et chef d’entreprise de 26 ans, propriétaire du restaurant Les Palmiers à Lausseignan dans le Lot-et-Garonne, se lance dans un nouveau projet en reprenant une ancienne boucherie Rigal à Agen, qui sera désormais baptisée Les Régals de nos Campagnes. Et quoi de mieux pour régaler les Agenais que de s’approvisionner chez de jeunes éleveurs du département.

Le Lot-et-Garonne, ancienne terre d’élevage, berceau de la Blonde d’Aquitaine, connaît depuis une vingtaine d’années une baisse importante du nombre d’éleveurs en raison des difficultés économiques que connaît cette filière et de l’absence de renouvellement des générations. Certains n’ont pas hésité à se lancer dans les circuits courts et plus particulièrement dans la vente directe. Cette démarche reste tout de même difficile pour un grand nombre compte tenu soit de l’éloignement géographique de l’exploitation ou du manque de main d’œuvre pour gérer la vente directe.
Ce projet est né d’une discussion entre un jeune boucher, Romain Bolis, et de jeunes éleveurs qui ont saisi l’opportunité de nouer un partenariat autour du consommer local et de qualité.
En effet, Romain a décidé de travailler avec les Jeunes Agriculteurs 47 pour s’assurer de la traçabilité et de la qualité des produits tout en rémunérant équitablement le travail des éleveurs. Ce partenariat gagnant-gagnant est rendu possible grâce à la valorisation de tous les morceaux entre la boucherie et les plats cuisinés du restaurant familial.
Dans cette logique de promotion de l’élevage local le dimanche précédant l’inauguration de la boucherie, les agenais ont pu découvrir une partie de ses produits lors d’une dégustation organisée par JA47 et Romain Bolis, en présence de deux éleveurs bovins, Ludovic Bertalot, éleveur à Moncrabeau, et Marc Téoulère, éleveur à Nérac. Cette opération a permis des échanges intéressants entre les éleveurs et les consommateurs conquis à l’annonce de l’ouverture de la boucherie, et très réceptifs à l’idée de pouvoir consommer local.
Les Jeunes agriculteurs 47 sont ravis de se joindre à ce projet auquel ils souhaitent une belle réussite et que cette expérience puisse être déclinée demain, sur d’autres filières et dans d’autres secteurs du département. Affaire à suivre…

visuel_campagne_deuxsevres

Deux-Sèvres : le tourisme grand format

Développement Des affiches dans le métro parisien pour attirer les visiteurs.

Le département, qui fait du développement touristique une priorité, a lancé le 1er avril une grande campagne d’affichage dans le métro parisien. L'opération séduction, baptisée "Escapades en Deux-Sèvres", s'est déroulée jusqu’au 15 avril. Les affiches étaient présentes dans de nombreuses stations (Montparnasse, CDG Etoile, Sèvres Babylone...). Cette opération, menée en partenariat avec le Comité régional du tourisme et les autres destinations de Nouvelle-Aquitaine, était la première de trois vagues de promotion (juin puis septembre) mettant en scène le Marais poitevin, véritable « produit phare » pour séduire les Parisiens et les amener à découvrir les autres atouts de la destination Deux-Sèvres.