L'Avenir Aquitain
AA
Accueil > Sécheresse :
eau_12-09-2017

Sécheresse : restrictions d'eau maintenues

Publié le: 12-09-2017

Irrigation Le 11 septembre, le préfet de Gironde et la cellule départementale de gestion et de préservation de la ressource en eau ont annoncé le maintien des mesures de restriction d'eau.

Malgré quelques averses orageuses, généralement de faibles intensités et très localisées, les mois de juillet et d’août ont été globalement secs en Gironde. Ce qui a fortement pesé sur le débit des cours d'eau, notamment secondaires.
Selon Pierre Dartout, le préfet de Gironde, « de nouvelles mesures de restriction des usages de l’eau s’avèrent nécessaires. Ces mesures concernent majoritairement les cours d’eau secondaires qui sont dépourvus de soutien d’étiage et donc plus vulnérables. »
Après avoir réuni la cellule départementale de gestion et de préservation de la ressource en eau, le 11 septembre, il a décidé par arrêté, l'interdiction des prélèvements d’irrigation agricole dans l’Isle, un jour par semaine (le jeudi).

Interdiction totale
L'arrêté prévoit également interdiction totale des prélèvements sur les cours d’eau de 13 nouveaux bassins versants : le Chenal de Neyran, la Jalle de l’Horte, le ruisseau de Laurina (ruisseau le Moulinat), l’Eau Blanche, le ruisseau de Brion, la Vignague, le Chalaure, le Lary, le ruisseau de Lavié, le ruisseau de la Saye, la Lidoire, le ruisseau de l’Engranne, la Laurence.
Il maintient l’interdiction totale des prélèvements sur les 17 bassins versants où elle était déjà en vigueur : le Chenal du Talais, le Deyre, le Glaude, la Jalle de Breuil, la Jalle de Castelnau, le Tursan, le ruisseau de la Grave, la Bassanne non réalimentée en amont de la commune de Savignac, le Lisos, l’Andouille, le Moron, le ruisseau de la Virvée en amont du pont des Planquettes, le Palais (le Ratut), la Barbanne, le Seignal, la Gravouse, la Gamage.

Restriction sur l'eau potable
L'arrêté interdit de manœuvrer les vannes et empellements sur l’ensemble des cours d’eau du département, sauf cas particuliers (inondation due à un orage en zone soumise à l’influence de la marée, dispositifs de franchissement piscicole, etc).
Les mesures de restriction des « usages non prioritaires sur le réseau d’eau potable (arrosage des espaces verts, lavage des voiries, lavage de véhicule, etc) » se poursuivent aussi.